(film) Sadako Vs Kayako : Qui en ressortira vivant ?

Une fois n’est pas coutume, je ne vais pas vous parler de jeux vidéo aujourd’hui. J’aime également me faire peur avec les films d’horreur. Alors j’ai décidé de vous partager ma dernière découvertes en la matière. Il s’agit du méconnu Sadako versus Kayako.

Etant donné que j’étais fan des univers de Ring et The Grudge, je ne pouvais pas passer à côté de ce duel au sommet.

Sadako versus Kayako est donc un cross-over réunissant ces deux entités démoniaques pour un affrontement des plus mémorables.

Sadako_vs_Kayako

Comme je m’y attendais, le scénario est simple comme bonjour. Deux jeunes filles ont le malheur de croiser le chemin des deux pires malédictions nippones du moment. L’une a eu le malheur de visionner la cassette maudite de Sadako tandis que l’autre a emménagé juste à côté de la maison de la rampante Kayako. Afin de libérer ces jeunes filles de leurs malédictions respectives, un puissant spirite a eu une idée de génie… Et si on faisait se combattre les deux puissantes entités ? Avec un peu de chance, elles vont s’entre-tuer.

Vu comme ça, on pourrait penser qu’il s’agit d’une parodie. Mais ce n’est pas le cas. Le ton est un tantinet trop sérieux et c’est bien dommage. Du coup, le film accumule tous les clichés possibles et en devient un peu trop prévisible sur les bords. Il n’y a jamais de tension durant le visionnage. Autant le dire tout de suite, je n’ai pas eu peur. On aurait dit que le film ne faisait qu’enchaîner des scènes déjà vues et revues dans les précédents opus. On n’a pas vraiment eu de rebondissements ni de surprise d’ailleurs. De plus, les personnages n’étaient guère attachants, ce qui n’arrange rien.

Pour ce qui est des effets spéciaux, on est clairement dans du bas de gamme d’autant plus que l’affrontement tant attendu entre Sadako et Kayako se passe dans la pénombre. Du coup, on n’y voyait pas grand chose. Pire encore, cela n’a duré qu’une poignée de minutes. Alors, j’ai eu cette désagréable impression de m’être fait avoir sur la marchandise.

Certes, malgré ma déception, j’ai passé un petit moment bien divertissant devant le film mais il ne faudra pas être très exigeant en la matière. Sadako versus Kayako reste donc une oeuvre tout juste passable à regarder un soir où il n’y aurait rien à la télé… et si on est fan du genre bien entendu.

sadakovskayako_sub6_1050_591_81_s_c1

Conclusion

Sadako versus Kayako est un cross-over qui aurait pu être génial s’il n’avait pas emprunté la voie de la facilité. Le résultat est donc très mitigé. Si on veut profiter pleinement du film, alors il ne faudra pas être très exigeant.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s