Creeping Terror, pas si « creepy » que ça…

Après plus d’une année sans activité, je décide enfin de remettre mon blog sur les rails. Il était temps. Mais comme on dit : mieux vaut tard que jamais n’est-ce pas ?

Me voilà donc de retour pour vous parler de Creeping Terror, un petit jeu flippant (comme c’est étonnant) disponible uniquement en téléchargement sur l’eShop de Nintendo.

btrhdr

Et si on allait visiter un manoir hanté ?

Arisa et ses amis, Bob, Emily et Ken, sont intrigués par les rumeurs entourant un étrange manoir abandonné. Un monstre y sévirait. Pire encore, des étudiants auraient même disparu.

Poussé par la curiosité et la perspective de devenir célèbre, Bob a décidé de faire une sorte de documentaire sur le manoir en question. Muni de sa caméra fétiche, il va filmer tout ce qui s’y passe. Arisa y tiendra le rôle de reporter.

Mais, en plein milieu du reportage, voilà que le sol du manoir se dérobe sous les pieds de la pauvre demoiselle. Arisa tombe et se retrouve dans une étrange mine désaffectée. Et c’est là que son cauchemar commence…

btr

Un petit jeu de frisson sympa mais manquant cruellement d’ambition

Comme vous avez sans doute pu le remarquer, le scénario de Creeping Terror ne brille pas par son originalité.

On incarne donc la jeune Arisa qui va se retrouver dans une situation des plus périlleuses. Dès le début du jeu, elle est séparée de ses amis. Elle doit donc les retrouver rapidement d’autant plus qu’un terrifiant croque-mitaine est à ses trousses.

Le gameplay est très simple, axé sur des déplacements en scrolling horizontal.

On contrôle la jeune Arisa et devons la guider pour qu’elle puisse s’en sortir saine et sauve de cet affreux cauchemar. La seule source de lumière et de réconfort qu’elle a en sa possession est son portable. Bien entendu, la batterie se videra très rapidement. Heureusement, on peut trouver des chargeurs éparpillés un peu partout dans les différentes pièces à visiter.

L’ambiance est sympa et pas mal glauque, surtout au début mais, force est de constater que le soufflé retombe très vite. En effet, les environnements sont toujours les mêmes et les inlassables allers et retours d’Alisa ne jouent pas forcément en faveur du jeu. Finalement cette aventure, aussi sympathique soit-elle, est un peu monotone sur les bords.

Les environnements à visiter se ressemblent tous et, malgré quelques sons stressants, on ne peut pas dire qu’on ressent de la peur ou quoi que ce soit d’autre y ressemblant durant l’aventure.

C’est bien dommage.

Les seuls moments de tension, que le jeu nous offre, sont les quelques confrontations d’Alisa avec le croque-mitaine. Pour lui échapper, on a deux possibilités. Soit on court vite se cacher dans un coin ou alors on lui balance un projectile, préalablement ramassé sur la route, pour ralentir sa progression… et s’enfuir.

Veillons toutefois à ne pas trop collecter d’objets en chemin étant donné qu’on n’a que six places disponibles dans l’inventaire d’Alisa.

Au fil des recherches et trouvailles dans les différentes pièces, le voile se lèvera petit à petit sur le passé de ce manoir pas comme les autres.

Autre petit couac, l’aventure est terriblement linéaire. Les amateurs d’énigmes en tous genres devront également passer leur chemin. En effet, mis à part la toute dernière partie du jeu, on n’aura absolument rien à se mettre sous la dent dans ce domaine non plus.

btr

Une aventure qui ne restera pas dans les mémoires

J’ai fini Creeping Terror au bout de trois heures, ce qui est très court. Les graphismes ne sont pas mauvais en soi mais ne brillent pas non plus pour leur originalité. Comme je le disais un peu plus haut, les lieux se ressemblent beaucoup.

Autre souci qui pourrait rebuter certains d’entre vous, le jeu est intégralement en anglais.

Les personnages ne sont pas non plus très attachants et on suit donc leurs aventures avec un oeil morne, voire désabusé par moments. Néanmoins, tout n’est pas à jeter dans ce jeu. Heureusement.

On passe tout de même un bon petit moment en compagnie d’Alisa mais voilà, ce jeu s’oublie très vite. Pire encore, on n’aura pas forcément envie de retourner au sein de ce manoir, une fois l’aventure finie.

 

Conclusion

Creeping Terror est un petit jeu de frissons sans grande prétention. Malgré toute sa bonne volonté, force est de constater qu’il ne restera pas dans les mémoires. De plus, sa très courte durée de vie et le fait qu’il soit intégralement en anglais pourraient en rebuter plusieurs d’entre vous.

 

 

Publicités

4 réflexions sur “Creeping Terror, pas si « creepy » que ça…

    • En effet mon cher Nico ! Mais je pense que même toi, qui es très (voire beaucoup) peureux peut jouer à ce jeu sans même lever un sourcil ! Merci pour ton passage et ton petit commentaire ! 🙂

      J'aime

  1. Bon, bah c’est pas pour moi ! 😛
    Sinon, tu as joué à Layers of Fear ?? Il est flippant (surtout si tu mets le son à fond et que tu joues dans le noir!) et angoissant ! J’ai adoré !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s