Unfinished Swan, un conte onirique à découvrir de toute urgence.

Unfinished Swan est un jeu, disponible uniquement en téléchargement, qui m’intriguait depuis pas mal de temps. Quand il a été soldé, je n’ai pas hésité une seule seconde à me le procurer même si j’ignorais totalement dans quoi j’allais mettre les pieds.

Même s’il existe quelques tests sur le web, je me refuse souvent à les lire afin de découvrir le jeu d’un oeil neuf et neutre.

btr

Il était une fois… 

 

Un petit garçon prénommé Monroe. Il avait une mère talentueuse mais pas très assidue. Pour preuve, elle ne finissait jamais ses peintures.

Après son décès, Monroe se retrouve propriétaire d’une seule de ses toiles.

Il s’agissait du cygne inachevé. La peinture préférée de sa mère.

Mais, un jour, le cygne disparut de la toile.

En suivant les empreintes au sol, le petit garçon se dirige vers une étrange porte.

Et c’est là que commence son incroyable aventure.

 

Une aventure envoûtante et terriblement onirique

 

Comme je le disais un peu plus haut, je me suis aventurée un peu à l’aveugle dans le jeu, ce qui explique pourquoi au début, j’étais complètement larguée, ne comprenant pas du tout ce qu’il fallait faire.

Après une petite entrée en matière où l’histoire de Monroe m’était contée, je me suis retrouvée dans sa peau… au beau milieu d’un écran tout blanc. J’ai réfléchi, tourné un peu sur moi-même, ne sachant pas du tout quoi faire pour me sortir de ce pétrin. Et puis, j’ai touché l’écran tactile de ma PSVita (sans le faire exprès) et là, une boule d’encre a jailli.

J’ai alors éclaboussé l’écran blanc et petit à petit, un chemin s’est dessiné. Je l’ai suivi et admiré les œuvres qui m’entouraient et qui apparaissaient au fur et à mesure de mon avancée dans le jeu. C’était beau, onirique et mystérieux par moments.

Pour me guider, je devais constamment suivre les empreintes du cygne qui avait une fâcheuse tendance à me fuir dès que j’étais proche de lui.

btr

Quatre chapitres sinon rien

 

Tout au long des chapitres, le petit Monroe est amené à découvrir différents environnements. Tour à tour mignons puis inquiétants, cette aventure captive de bout en bout.

Les capacités de son pinceau magique évoluaient également. Au début, on ne pouvait que faire des projections d’encre noire puis, dès le second chapitre, des billes d’eau ont pris la relève.

C’est ainsi que j’ai pu redonner vie à de fantastiques plantes grimpantes, nécessaires à mon avancée dans l’aventure.

J’ai vraiment adoré me plonger dans ces différents univers poétiques à souhaits. Cerise sur le gâteau, il était possible de dénicher des pages du conte éparpillés ici et là pour comprendre certains aspects du jeu.

J’étais donc partie pour fouiner partout, pour mon plus grand bonheur. Dès que je trouvais une page du conte, une douce voix me narrait ce qui s’y passait.

Je pouvais également partir en chasse des ballons cachés dans les décors si l’envie m’en prenait. Ce sont de petits bonus bien sympathiques permettant de prolonger un peu plus la durée du jeu.

btr

Une durée de vie moyenne mais très intense

 

En prenant mon temps (et à cause de mon satané motion sickness), j’ai fini le jeu en six heures. Ce n’est pas folichon mais je peux vous assurer que l’expérience ludique est vraiment surprenante et inoubliable.

On aura également droit à quelques énigmes mais je vous rassure tout de suite il n’y aura absolument rien d’insurmontable.

Si j’y suis parvenue, alors que je suis carrément une cruche dans le domaine des casse-tête, alors tout le monde peut y arriver.

Pour ce qui est des graphismes, on peut dire qu’ils collent à la perfection aux contes de fées. C’est beau et surprenant.

On a vraiment l’impression de pénétrer au beau milieu des peintures de la maman de Monroe. La touche artistique est très réussie et, pour ma part, j’en redemandais.

Du côté de la bande sonore, c’est pareil.

Que cela soit les douces musiques ou les différents bruitages des créatures qu’on croisera durant notre aventure, tout est parfait.

Sans titre

Conclusion

 

Unfinished Swan est un jeu inclassable qui se savoure autant qu’il émerveille. Dès les premiers instants, on est littéralement happé par cette ambiance unique en son genre.

En l’achetant, je ne savais pas à quoi m’attendre et bien sachez que j’ai été conquise de bout en bout.

Je vous recommande donc vivement de découvrir, à votre tour, l’histoire de ce cygne inachevé.

 

Merci pour vos lectures !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s