Atelier Sophie 2 – The Alchemist of the Mysterious Dream (PS4 / Switch / PC) : Un retour gagnant ?

Quelle ne fut pas ma joie lorsque j’avais appris que l’une de mes alchimistes préférées allait faire son grand retour ! En effet, pour les 25 ans de cette licence chère à mon cœur, le studio Gust a eu l’excellente idée de faire revenir Sophie dans une toute nouvelle aventure qui promettait d’être palpitante, au vu de la bande annonce.

Inutile donc de vous préciser que j’avais hâte de retrouver ma petite alchimiste.

Où que tu sois, je te retrouverai

Alors qu’elles viennent de découvrir un étrange arbre, qui rappelle celui vu en rêve par Prachta, les deux amies sont aspirées à l’intérieur d’un mystérieux vortex.

A son réveil, Sophie ne reconnaît pas les lieux.

Où est-elle ?

Et, pour ne pas arranger les choses, son amie Prachta ne se trouve pas à ses côtés. Commence alors un long périple pour la jeune alchimiste, décidée à retrouver coûte que coûte cette amie si chère à son cœur.

Une aventure qui se savoure comme un bonbon acidulé

Avant toute chose, sachez que ce nouvel opus n’est malheureusement pas traduit, contrairement à Ryza 2. Ce petit retour en arrière au niveau des sous titres me laisse un léger goût amer, je dois bien le reconnaître.

Ensuite, j’aimerais préciser qu’il n’est pas nécessaire d’avoir fait le premier Atelier Sophie pour apprécier pleinement cette suite. Mais si vous voulez vraiment découvrir l’origine de la très forte amitié entre Sophie et Prachta, vous pourrez voir un bref résumé du premier en sélectionnant « Story So Far » dans le menu principal.

Mais, après cette petite déception, je me suis retrouvée embarquée dans une aventure magnifique, qui en mettait plein la vue, dans tous les sens du terme. Les environnements que Sophie avait à parcourir étaient particulièrement sublimes. Mention spéciale pour les paysages de nuit qui nous invitaient littéralement au rêve.

Comme dans tout bon Atelier qui se respecte, le gameplay sera en grande partie focalisé sur l’exploration, la cueillette ou le ramassage des matériaux pour créer de nouveaux objets et ustensiles, permettant à Sophie de continuer son aventure.

Au niveau de l’alchimie, il n’y a pas spécialement de nouveauté et le principe reste donc le même. Après avoir débloqué une nouvelle recette, il sera temps de parcourir les différents endroits de ce monde onirique afin d’en récolter les ingrédients. Pour les habitués de la licence comme moi, nous n’avancerons donc pas en territoire inconnu.

Le jeu a même pensé à faciliter la tâche des nouveaux venus en leur proposant une fonction spéciale capable de compléter la synthèse des nouveaux objets à leur place. N’est-ce pas merveilleux ?

Petite nouveauté : sachez qu’il est possible de changer les vêtements de nos personnages via la fonction « Changing Room ».

L’autre partie du gameplay sera exclusivement dédiée aux nombreux combats que notre jeune alchimiste va devoir mener, en compagnie de ses amis, contre différentes créatures belliqueuses. Les affrontements sont extrêmement dynamiques et fluides. C’est un pur régal pour les yeux.

Notre équipe peut se composer de 6 personnages, 3 à l’avant, en tant qu’attaquants, et 3 à l’arrière, en tant que membres de soutien. Même si cela sembre prédéfini, de prime abord, sachez qu’il est tout à fait possible de changer d’emplacement un personnage à tout moment. Ce qui est fort appréciable quand l’un d’entre eux se retrouve en difficulté face à un ennemi par exemple.

La grosse nouveauté de ces combats vient du fait que les deux équipes peuvent déclencher des attaques à l’unisson pour un résultat des plus destructeurs. C’est extrêmement efficace surtout lors des combats de boss.

A noter également que nous pouvons modifier la météo d’un environnement, oui vous avez bien lu, pour pouvoir avancer dans l’histoire ou atteindre des endroits inaccessibles par exemple.

Une direction artistique à tomber à la renverse

Personnellement, c’est le gros point positif du jeu, me concernant. Dès les premiers instants de jeu, j’ai été complètement subjuguée par la beauté des environnements à traverser. C’est très beau, voire sublime par moments. Je ne me lassais pas de parcourir ces endroits tous plus magiques les uns que les autres.

J’en prenais littéralement plein les yeux et ce jeu est une pure merveille, une bouffée d’air frais qui fait du bien.

Concernant la bande sonore, les mélodies sont, tour à tour, apaisantes puis dynamiques selon les situations. En un mot, elles sont parfaites en toutes circonstances.

Les doublages japonais ne sont également pas en reste et collent très bien à la personnalité de chaque personnage.

Enfin, concernant la durée de vie, elle est plus qu’honorable car j’ai fini l’aventure principale en un peu plus de 40 heures. Je compte y revenir de temps en temps histoire de faire les quêtes annexes et replonger dans cet univers onirique que j’aime tant.

Conclusion

Atelier Sophie 2 est une suite très réussie des aventures de l’adorable Sophie. J’ai pris un véritable plaisir à la retrouver et la suivre dans une histoire, certes, banale mais remplie de personnages attachants comme tout.

Il est juste dommage que cet opus n’ait pas bénéficié de sous titres français.

Merci pour vos lectures !

Test réalisé à partir d’une version presse fournie par l’éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s