The Cruel King and the Great Hero (Switch / PS4) : Un jeu qui se feuillette comme un livre !

Aujourd’hui, on va se poser tranquillement dans son canapé. L’espace d’un instant, on oublie tout. On se laisse juste bercer par cette voix, lointaine et terriblement bienveillante de la narratrice de « The Cruel King And The Great Hero ».

C’est parti pour le plus doux des contes.

Il était une fois…

Yuu est une jeune fille qui nourrit un rêve, au plus profond de son cœur. Un jour, elle sera une grande héroïne. Celle qui terrassera le cruel Roi Démon afin de ramener la paix dans le monde.

En attendant ce jour béni, elle s’entraine dur auprès de son père adoptif, le puissant et extrêmement protecteur Roi Dragon.

Durant son apprentissage, Yuu va rencontrer des tas de personnages attachants et surtout vivre une grande aventure qui la marquera à tout jamais.

Petit condensé de douceur et de bienveillance

Dès les premiers instants de jeu, j’ai été happée par l’ambiance conte de fée qui se dégageait de cette histoire. C’est magique à souhaits et franchement ça fait du bien. On se croirait vraiment en train de feuilleter un livre.

Malheureusement, le jeu n’est pas traduit et c’est vraiment dommage car cette petite pépite aurait certainement plu aux enfants.

Mais, revenons à nos moutons.

Nous incarnons donc la petite Yuu qui coule des jours paisibles auprès du Roi Dragon, son papa adoptif (un poil trop protecteur sur les bords). Tous les jours, elle va parcourir le Royaume tout en annihilant les petites créatures malfaisantes qu’elle croisera sur son chemin, dans le seul but de devenir la plus grande héroïne du monde.

Tous les soirs, après une journée bien remplie, elle aime se pelotonner dans les pattes rassurantes et protectrices de son papa. Et, plus que tout, elle aime l’écouter lui raconter une histoire avant de rejoindre Morphée au pays des rêves.

Le jeu va donc se concentrer sur l’évolution de Yuu à travers 7 chapitres.

Tout au long de son périple et au fil des jours, la jeune fille va venir en aide à plusieurs personnages et, petit à petit, elle en saura davantage sur le secret que le Roi Dragon essaie désespérément de lui cacher.

C’est un jeu à défilement horizontal, ce qui veut dire que Yuu se déplacera de gauche à droite et vice et versa. Les ennemis apparaitront de manière aléatoire et, certains, nous donneront pas mal de fil à retordre si on n’y est pas correctement préparé.

Une fois le combat enclenché, l’affrontement se fait au tour par tour et chaque personnage aura le choix entre une attaque normale ou une plus spéciale, qui coûtera un certain nombre de points étoile (ou énergie). Heureusement, ces derniers se rechargent à chaque fin de tour.

De prime abord, on pourrait penser que ce jeu est facile, qu’il se traverse les doigts dans le nez et bien… détrompez-vous.

Certes, les premiers chapitres sont assez simples. Mais ce sera pour mieux nous surprendre avec les suivants. En effet, plus on avancera dans le scénario, et les chapitres, et plus les ennemis rencontrés seront coriaces et sournois. Afin de les vaincra rapidement sans trop de dégâts on devra rapidement cerner leurs points faibles grâce à une faculté spéciale de Yuu. Il faudra également veiller à notre réserve d’objets de soin car sinon on risque de voir l’écran game over assez souvent.

Malgré que la carte ne soit pas gigantesque, j’avoue que, parfois, le fait d’aller d’un point à un autre et se dire : mince ! c’était de l’autre côté, était assez frustrant à la longue. Pour ne pas arranger les choses, la jeune Yuu se déplaçait vraiment très lentement. Ce qui déclenche, bien entendu, des combats à foison à chaque fois. Néanmoins, le fait d’arpenter absolument toutes les directions va nous permettre de trouver des coffres qui peuvent renfermer des objets, armes et armures extrêmement utiles pour la suite de notre aventure.

Heureusement, lorsque le niveau de notre jeune héroïne dépasse celui des monstres de l’environnement qu’elle traverse, elle a la possibilité de courir. Cerise sur le gâteau, au cours de notre aventure, grâce à des fontaines magiques disséminées dans le Royaume, on pourra se téléporter d’un endroit à un autre.

Outre l’histoire principale, sachez que Yuu peut également venir en aide à différents personnages de son village en leur rendant des services ici et là (les actes de gentillesse), ce qui lui fera gagner des objets, de l’argent et une excellente réputation auprès d’eux.

Enchanteur et inoubliable

La direction artistique du jeu est une pure merveille dans tous les sens du terme. C’est vraiment très beau et les environnements qu’on découvre seront tous plus magiques les uns que les autres. Un vrai conte de fée qui prend vie devant nos yeux émerveillés.

Et que dire de cette voix de la narratrice qui fait du bien ? Extrêmement douce et bienveillante, elle nous emmène dans cette adorable aventure et on en redemande.

La bande sonore n’est pas en reste non plus car toutes les mélodies invitent au rêve et à la magie. C’est extrêmement bien réalisé et, à aucun moment, je n’ai ressenti de lassitude ou d’agacement à leur égard. Au contraire, elles offrent un formidable accompagnement durant notre périple à travers ces différents environnements.

Enfin, sachez que la durée de vie est plus que correcte puisqu’il m’a fallu une vingtaine d’heures pour boucler l’histoire principale.

Conclusion

« The Cruel King and The Great Hero » est un jeu magique et rempli de bienveillance. Il fait du bien et, franchement, je n’ai pas vu les heures défiler.

C’est une petite merveille que je conseille vivement à tous ! Il est juste dommage qu’il ne soit pas traduit en français.

Merci pour vos lectures !

Test réalisé à partir d’une version presse fournie par l’éditeur.

Une réflexion sur “The Cruel King and the Great Hero (Switch / PS4) : Un jeu qui se feuillette comme un livre !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s